Søg

Kategorier

L'art de perdre

L'art de perdre


240,00 kr
Klubpris : 216,00 kr

Zeniter, Alice

4 på lager - 2 - 4 dages leveringstid

Fra de fjerntliggende bjerge i Kabylien i det nordlige Algeriet i 1930’erne til nutidens Paris. Alice Zeniter fortæller en enestående familiekrønike præget af historien med stort H. En krønike om almindelige mennesker, hvis skæbner på godt og ondt bliver formet og tilslebet af historiens nådesløse gang. Des montagnes sauvages et reculées de Kabylie en 1930 au Paris de nos jours, Alice Zeniter offre au lecteur une exceptionnelle fresque familiale chahutée par l’Histoire. D’Ali à Naïma, sa petite-fille, elle donne ainsi à lire et à comprendre ces déracinés avec une force romanesque déconcertante. 1930, Kabylie. Ali est un jeune garçon maigre qui n’a pour avenir que de se casser le dos sur des terres rocailleuses. Vingt ans plus tard, comme dans un conte de fées, un pressoir, charrié par les flots, vient à lui. C’est le début d’une vie aisée : l’exploitation grossit, les affaires sont florissantes et la famille, toujours la famille, est auprès de lui. De nos jours, Naïma, jeune femme citadine, s’interroge sur l’histoire de sa famille, sur le sens du mot « Harkis », sur les silences qui entourent ces décennies, sur la vie d’Ali désormais disparu, sur celle de sa grand-mère, sur son père Hamid. Sur 500 pages addictives, Alice Zeniter, en trois parties distinctes, construit une fresque familiale lumineuse malgré la rudesse des contextes historiques et sociaux. Ce roman était dans son cœur depuis longtemps. Elle voulait parler de ces vies ordinaires bringuebalées par l’Histoire, de ces hommes loyaux qui devaient, un jour, faire un choix. Elle voulait évoquer les générations suivantes pour qui le pays maternel des grands-parents ne représente rien d’autre qu’une carte postale aux bords jaunis et racornis. Elle portait cela en elle. À ceux qui évoqueront l’âge de la romancière, je répondrai que c’est ce talent éclatant qui surprend et que son jeune âge nous permet d’espérer, encore et encore, de magnifiques lectures. Et à vous lecteurs, qui éprouveraient quelques craintes à entamer un nouveau livre autour de la guerre d’Algérie, je vous invite à plonger littéralement dans L’Art de perdre qui propose une lecture universelle, rude parfois, lumineuse souvent, de ces hommes et femmes qui nous entourent, dans l’indifférence d’une société pressée.

Ingen kundeanmeldelser for tiden.

Kun registrerede kunder kan indsende en ny anmeldelse.

 

 

Gælder kun ved køb på www.